L'orchestre - les musiciens

Julie Depardieu


 
Julie Depardieu étudie d’abord la philosophie.
Elle enchaîne toutefois les stages dans le milieu du cinéma avant de donner pour la première fois la réplique à son père dans le Colonel Chabert en 1994 et jouer à la télévision pour la réalisatrice Josée Dayan avec laquelle elle collaborera à plusieurs reprises.
Julie Depardieu joue autant sur le petit que le grand écran. A la télévision, on peut la voir dans de nombreuses fresques historiques et littéraires comme Le comte de Monte-Cristo, Jean Moulin,
Une affaire française, Milady, Les rois maudits et Au siècle de Maupassant : contes et nouvelles du XIXème siècle, mais aussi dans des fictions contemporaines comme Bouquet final avec Jean-Pierre Marielle, Claude Rich et Jeanne Moreau.
Elle enchaîne les rôles, à la fois pour le cinéma d’auteur et le grand public. Après avoir tourné entre autres dans Les destinées sentimentales d’Olivier Assayas en 2000, Dieu est grand, je suis toute petite de Pascale Bailly en 2001, Le lion volatile d’Agnès Varda en 2003, Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet et Podium de Yann Moix en 2004, elle obtient une première consécration la même année en devenant la première actrice à remporter deux Césars pour le même rôle dans La petite Lili de Claude Miller (meilleur espoir et meilleur second rôle féminin). Sa collaboration avec ce cinéaste lui sera bénéfique puisqu’elle remporte à nouveau le César du meilleur second rôle pour Un secret en 2008, année où elle joue également son propre rôle dans Le bal des actrices de Maïwenn. Après des années 2009 à 2011 fructueuses entre La femme invisible, d’après une histoire vraie d’Agathe Teyssier dont sa performance est saluée par la critique, Pièce montée de Denys Granier-Deferre, Je suis un no man’s land de Thierry Jousse ou encore L’art d’aimer d’Emmanuel Mouret, on a pu entendre sa voix dans le film d’animation Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill de Marc Boreal et Thibaut Chatel avant de la découvrir dans l’adaptation du best-seller Les yeux jaunes des crocodiles en 2014. Depuis, elle a notamment tourné dans 2 autres longs métrages, Crash test Aglaé réalisé par Eric Gravel et C’est quoi cette famille ?! de Gabriel Julien-Laferrière aux côtés de Julie Gayet et de Lucien Jean-Baptiste.
En 2014, Julie Depardieu coréalise avec Pierre-Henri Gibert, Guillaume D., documentaire en hommage à son frère Guillaume.
Côté théâtre, Julie Depardieu découvre les planches en 2003 avec Mémoires de deux jeunes mariées d’Honoré de Balzac, puis Le jardin aux betteraves de Roland Dubillard l’année suivante. En 2011, Julie Depardieu est nominée aux Molière pour son interprétation de Nono de Sacha Guitry mis en scène par Michel Fau qui la retrouve dans Le Misanthrope.
Passionnée de musique classique, elle met en scène Les Contes d’Hoffman d’Offenbach en 2008. En 2015, elle participe à deux projets musicaux : le premier est un concert-lecture à la Fondation Maeght pour l’inauguration de l’exposition « En chemin » de Gérard Garouste autour de son livre L’Intranquille. Elle est également narratrice dans Fantasio d’Offenbach au Festival de Radio France Montpellier sous la direction de Friedemann Layer.
Elle renouvelle l'expérience au Festival de Saint-Denis en compagnie de Charles Berling, qu’elle rencontre pour la première fois à la scène, et du Secession Orchestra dirigé par Clément Mao-Takacs. Julie Depardieu tient une chronique hebdomadaire dans la Matinale de France Musique.

Photo : ©Agence H & K Gérard Giaume
 


Tous les musiciens