L'orchestre - les musiciens

Jean-Pierre Saint-Dizier

Jean-Pierre Saint-DizierLe petit Jean-Pierre est né, c'est bien sûr, un 25 mars 1961 dans la très lorraine ville de Nancy. Ses parents, pâtissiers-traiteurs, lui forgent un certain goût pour la gourmandise. L'éducation nationale saura très bien lui apprendre la paresse.

Tardivement, il se décide, et se consacre à la musique. Il obtient à Nancy son premier prix de cor et de musique de chambre. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMP) dans la classe de Georges Barboteu et là, libre d'entrave si ce n’est celle de son ignorance, il découvre la capitale et les autres péchés capitaux.

Il obtient, en 1986, son premier prix au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris, et intègre la classe de Maurice Bourgue pour un troisième cycle de musique de chambre, participant à l'Orchestre Français des Jeunes.
Il se découvre un goût pour les voyages.

Le Banff Center of Fine Arts au Canada sera son expérience de l'hiver canadien. Le Festival du Schleswig-Holstein, en 1987 et 1988, sous la direction de Léonard Bernstein et Sergio Celibidache, dont il suit les séminaires de phénoménologie musicale, lui permet de découvrir l'Europe jusqu'à Moscou.

Il aime les chats, la chaleur des tissus, le patchwork, les cerfs-volants et, comme Churchill, ne pratique aucun sport, sauf peut-être la musique de chambre…

Jean-Pierre Saint-Dizier est membre de nombreuses formations dont le quintette à vent de la ville de Troyes, l'Octuor serenata, le Trio cor à cordes, le quatuor de cors "Olifan", le quintette à vent des solistes de l'Orchestre National d'Ile de France. Il aime ça, le bougre !

Il intègre l'Orchestre National d’Île de France en 1990, après un passage à l'Orchestre de Picardie, puis à l'Orchestre des Pays de la Loire.

En paix avec lui-même, ne réclamant rien, il vous souhaite le bonjour et va retrouver ses plaisirs.

 

Tous les musiciens