L'orchestre - les musiciens

Bernard Le Monnier

Bernard Le MonnierBernard Le Monnier, violon solo de l'Orchestre National d'Ile de France et chef permanent de l'orchestre du Conservatoire National de Région de Versailles, mène une double carrière de chef d'orchestre et de violoniste.

À quatorze ans, Bernard Le Monnier, violon solo de l'Orchestre des jeunes de Paris dirigé successivement par Daniel Baremboim, Jean-Claude Casadesus, Pierre Boulez et Mstislav Rostropovitch, entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient le premier prix de musique de chambre et de violon, dans les classes de Jean Fournier et de Gérard Poulet.

Sa vocation de chef d'orchestre se révèle au cours du Festival et l'Académie Misifleuves dont il est le fondateur et directeur.
Il a étudié la direction d'orchestre avec Yves Prin, Arthur Tamayo, Wladimir Fedosseiev, Manuel Rosenthal. Il obtient le premier prix de direction d'orchestre du Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison dans la classe de Jean-Sébastien Bereau.
Très rapidement, Bernard Le Monnier obtient des engagements aussi bien en France qu'à l'étranger (Suisse, Portugal, Italie, Espagne, Pologne, Japon) et enregistre pour la radio et la télévision.

Il a enregistré avec Les Solistes de Versailles une série de disques pour la firme Denon. En l'an 2000, il dirige l'Orchestre de la radio de Varsovie pour l'enregistrement d'œuvres en première mondiale d'Alexandre Tansman (Olympia). Ce CD a reçu cinq Diapason.

Bernard Le Monnier est invité par des ensembles tels que l'Orchestre de Baden Baden, l'Ensemble international de Paris, l'Ensemble orchestral de Haute-Normandie, l'Orchestre Caplet du Havre, l'Orchestre symphonique de Kielce (Pologne), l'Orchestre de chambre de Varsovie, l'Orchestre Classica de Porto, l'Orchestre de la radio de Varsovie. En tant que violon solo, on le retrouve à l'Orchestre Lamoureux, l'Orchestre de Mulhouse, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon…
Parmi ses partenaires, on compte Gérard Poulet, Marielle Nordmann, Patrick Gallois, Nelson Freire, Pierre Amoyal…

Il est directeur des Solistes de Versailles.

« ... la direction de Bernard Le Monnier, efficace, discrète mais expressive, contribue et favorise les qualités de l'orchestre : homogénéité, dynamisme et timbres... Dans les Quatre saisons, Bernard Le Monnier s'est bien approché des traditions de l'époque en étant lui-même chef et soliste. Sa prestation dans ce rôle difficile fût contrôlée, expressive dans les mouvements lents, pleine de virtuosité et d'audace dans les mouvements rapides... ces moments se sont montrés d'une rare beauté et d'une rare musicalité... » (Publico F. Lapa Porto)

« Ses connaissances musicales, sa sensibilité, son autorité délicate et généreuse, secondent avec beaucoup d'efficacité une technique sans faille… » (Manuel Rosenthal)

« ...danse de la sorcière restituée avec entrain par l'Orchestre symphonique de la Radio Polonaise sous la direction de Bernard Le Monnier... » (Le Monde de la Musique, 2001)

 

Tous les musiciens