L'orchestre - les musiciens

David Guerrier

David Guerrier
 
Né en décembre 1984 à Pierrelatte, David Guerrier commence l’étude de la trompette à sept ans avec Serge Vivares à l’école de musique de Tricastin.
En octobre 1997, il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon dans la classe de Pierre Dutot, dont il sort en juin 2000 avec un premier prix (mention très bien à l’unanimité, félicitations du jury, mention spéciale pour la qualité exceptionnelle de la prestation), puis en octobre 1998, il est l’élève de Jean-François Madeuf dans la classe de trompette baroque. Il étudie également le cor au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon.

David Guerrier complète son éducation musicale au sein de l’Orchestre des Jeunes de l’Union européenne avec Sir Colin Davis et Bernard Haitink en 1999 et Vladimir Ashkenazy en 2000, ainsi qu’à l’Académie de Musique du XXe siècle avec Pierre Boulez et David Robertson en juillet 1999.

Depuis, il enchaîne les succès : aux Folles Journées de Lisbonne avec l’Ensemble Musica Viva de Moscou, avec l’Orchestre National de Bordeaux et Hans Graf à Bordeaux et aux Folles Journées de Nantes, puis avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, à Paris avec l’Orchestre Colonne, au Théâtre des Champs-Élysées dans le Concerto de Chostakovitch avec l’orchestre de chambre de Moscou. En 2004 et 2005, il effectue des tournées en Amérique du Sud, au Japon et aux États-Unis (dont Philadelphie, New York et Washington). Récemment, il a été l’invité de l’Ensemble Orchestral de Paris / John Nelson, Philharmonique de Radio France / Christian Zacharias, Orchestre National de France / Yoel Levi et Kurt Masur, Orchestres de Lille / Thierry Fischer et Theodor Guschlbauer, Marseille, Pau, Pays de Savoie, Picardie / Pascal Verrot et Edmon Colomer..., ainsi que des festivals d’Auvers-sur-Oise, Divonne, Saint-Denis, Strasbourg, Sully-sur-Loire, Salon de Provence.

David Guerrier a reçu de nombreuses distinctions : premier prix du Concours international de Markneukirchen (Allemagne, mai 1998), du Concours international de Porcia (Italie, décembre 1999), premier prix de la Mock Orchestra Audition, conférence de l’ITG (Richmond, Virginie - mai 1999) et
premier prix de la solo-compétition, conférence de l’ITG (New York, mai 2000).
En juin 2000, il est finaliste du Concours Eurovision des Jeunes Musiciens (Norvège) et du Concours international de Quintette de Cuivres de Narbonne avec le Quintette de Cuivres Turbulences du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon. Il est également lauréat 2000 de la fondation Pro-Europa.
En octobre 2000, il remporte le premier prix du Concours international Maurice André (Paris) et en septembre 2001 le premier prix du Concours international Philys Jones (Guebwiller) avec le Quintette de Cuivres Turbulences. En janvier 2003 il reçoit lors du Midem à Cannes le Prix de l’Association
française d’action artistique et à New York le Prix du « Young Concert Artists Auditions ».
En 2003, il remporte le premier prix au concours de l’ARD de Munich. Le dernier à avoir obtenu le premier prix de trompette était Maurice André.
Sa discographie : Septuor de Camille Saint-Saëns (« Choc » / Le Monde de la Musique, disque du mois / Gramophone) et concertos de Mozart (père et fils) pour cor et trompette avec l’Ensemble Orchestral de Paris et John Nelson chez Virgin Classics.

En 2005 il devient cor solo de l’Orchestre National de France et en 2006 professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon.
Il est « Soliste instrumental de l’Année » aux Victoires de la musique 2004 et 2007.

 

Tous les musiciens

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This