< Saison 17.18 en Île-de-France

New World

De Dvorák à Adams : deux symphonies incontournables

 
Dai Fujikura Uto pour quatre percussions 
John Adams Dr Atomic Symphony


 
Anton Dvorák Symphonie n° 9 en mi mineur « Du Nouveau Monde » op. 95


Direction Enrique Mazzola

Où et quand voir

New World

Rien ne prédestinait le compositeur tchèque Anton Dvorák à faire le grand voyage depuis Prague jusqu'à New York en 1892. Pourtant, il a un réel coup de cœur pour l’Amérique et reste quatre ans comme directeur du conservatoire de cette ville si cosmopolite. Anton Dvorák dédie à ce pays qu’il adore ce qui sera sa dernière symphonie.
Sous-titrée « Nouveau Monde », elle rend un hommage vibrant aux Indiens d’Amérique par ses mélodies dansantes et enivrantes. Le succès de l’œuvre est tel que l’astronaute Neil Armstrong, en allant sur la Lune en 1969, emportera dans ses bagages un enregistrement de cette symphonie, censée représenter l’Amérique.
 
Dr Atomic Symphony de John Adams a une histoire tout aussi incroyable : extraite de son opéra Dr Atomic (2005), elle évoque le personnage de Robert Oppenheimer, le physicien américain surnommé « le père de la bombe atomique », pour avoir mis au point la bombe avant d’être larguée sur le Japon en 1945. Répétitive et lyrique, cette oeuvre en un mouvement reflète l’esprit tourmenté du scientifique, partagé entre le désir de découvrir cette nouvelle technologie et l’incertitude de son usage futur.
 
En ouverture, Uto, une oeuvre du compositeur japonais Dai Fujikura, en résidence à l’Orchestre pour cette saison.
 

Durée du concert (entracte compris) : 1h30
 
En savoir plus sur notre compositeur en résidence Dai Fujikura
 
Fujikura Dai

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This