< Saison 17.18

Faust

 
Charles-François Gounod Faust

Direction musicale Cyril DiederichMise en scène Nadine DuffautMarguerite Ludivine GombertDame Marthe Jeanne-Marie LévyFaust Thomas BettingerVieux Faust Antoine NormandMéphistophélès Jérôme VarnierValentin Régis MengusSiébel Rémy MathieuWagner Philippe ErmelierChœur de l'Opéra d'AvignonChœurs de l'Opéra de MassyAssistant à la mise en scène Franck LicariDécors Emmanuelle FavreCostumes Gérard AudierÉclairages Philippe GrosperrinChef de choeur Aurore MarchandChef de chant Hélène Blanic

Où et quand voir

Faust

Quand Gérard de Nerval publie sa traduction française
du Faust de Goethe en 1828, une véritable folie romantique s’empare des jeunes créateurs parisiens, toutes disciplines artistiques confondues. Hector Berlioz est le premier à composer Huit scènes de Faust dès 1828, qu’il reprendra plus tard dans la Damnation de Faust (1846), une légende dramatique pour solistes, chœurs et orchestre. Mais c’est à Charles Gounod que l’on doit d’avoir propulsé Faust sur la scène lyrique, et ce dès 1859. Taraudé par la soif de tout connaître et par le rêve d’une éternelle jeunesse, Faust signe un pacte avec Méphistophélès, le représentant du Diable. C’est finalement Marguerite, l’être pur et moral par excellence, qui sauvera cette âme perdue de la damnation.
Le fameux Air des bijoux, chanté dans les albums de Tintin par la Castafiore, n’est pas sans avoir contribué à rendre Faust de Gounod aussi célèbre que Carmen de Bizet !
 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This