< Saison 18.19 à Paris

Tea for Two

Trinquez à l’amitié avec Chostakovitch et Britten

 
Dimitri Chostakovitch Ouverture de fête


Concerto pour violoncelle n° 1


 
Benjamin Britten Sinfonia da RequiemA Young Person's guide to the Orchestra


Direction Shiyeon SungVioloncelle Xavier Phillips

Où et quand voir

Tea for Two

En pleine guerre froide, comment imaginer qu’un Anglais et un Russe puissent devenir amis ? C’est pourtant ce qui s’est produit entre Benjamin Britten et Dimitri Chostakovitch.
Tout a commencé en 1960 lorsque Chostakovitch invite Britten à Londres pour la création de son Premier Concerto pour violoncelle. Les compositeurs restent ensuite amis pour la vie, conversant avec la seule langue qu’ils connaissent : un allemand très rudimentaire ! Et c’est vrai que, de chaque côté du mur, ces deux compositeurs ont un certain nombre de points communs... Chostakovitch avec sa « triste joie » palpable dans l’Ouverture de fête (1947) ou son style totalement libre dans le Concerto pour violoncelle (1959). Britten avec la profondeur de sa Sinfonia da Requiem (1941) dédiée aux victimes de la guerre, ou avec l’humour inclassable de son Young Person's Guide to the Orchestra (1947). Il faut en deux mots expliquer le succès de cette dernière œuvre aussi célèbre que le Carnaval des animaux en France : Britten écrit en effet des variations sur un thème de Purcell et présente tour à tour les instruments de l’orchestre. D’où cette irrésistible galerie de portraits qui fait de chaque instrument un véritable personnage. Pas un petit Anglais n’ignore aujourd’hui cette musique absolument réjouissante !
 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This