< Saison 18.19 en Île-de-France

Liberté!

Liberté!

Toute l’élégance et la virtuosité de Chopin par le brillant Louis Lortie

 
Frédéric Chopin Concerto pour piano n° 2 en fa mineur


 
Dimitri Chostakovitch Symphonie n° 10 en mi mineur op. 93


Où et quand voir

Liberté!

D’un côté, une musique absolue, dénuée de tout contexte politique ; celle du Concerto pour piano en fa mineur composé par Frédéric Chopin en Pologne en 1829, donc avant l’insurrection de novembre 1830, qui amènera le pianiste à fuir son pays et à se réfugier à Paris. Dans cette partition, le piano est aussi virtuose qu’élégant, s’inspirant du bel canto italien pour mieux faire chanter des prouesses techniques, certes difficiles à exécuter, mais qui doivent toujours rester belles avant tout. Et de l’autre côté, la Dixième Symphonie de Dimitri Chostakovitch, composée en 1953 juste après la mort de Staline, dans une Russie soviétique totalement traumatisée par autant de dureté et d’interdits notamment lancés aux artistes. C’est uniquement dans le dernier mouvement de cette partition que l’oppression se dissipe, dans un élan libératoire qui a résonné au moment de la création de l’œuvre à Léningrad comme un message : maintenant que le tyran est mort, la liberté pourra-t-elle revenir ? Deux mondes musicaux très lointains donc, quant aux circonstances de leur création autant que par leur style respectif. Et pourtant, c’est bien l’idée de « liberté » qui jaillit de ce programme : la liberté trouvée par Chopin dans l’expression d’une virtuosité totalement maîtrisée qui lui permettait désormais de réussir à faire chanter son piano ; la liberté réclamée par Chostakovitch après avoir été écrasé par un régime politique des plus oppressants.
 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This