Les actualités

REVUE DE PRESSE

Saison 2017.18

La Tempête
LA TEMPÊTE
ConcertClassic
 
"(...) C'est tout à l'honneur de l'Orchestre national d'Île-de-France que de l'avoir invité pour un programme placé sous le signe
de Shakespeare..."
 
Alain Cochard - 17 mars 2018
À lire en entier sur le site de : ConcertClassic
 

 
_____________________________________________________________________________________
 
L'Île indigo
L'ÎLE INDIGO
Resmusica
 
« (...)Le conte musical participatif L’Île indigo transforme le jeune public de la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris en plusieurs pupitres qui complètent ceux de l’Orchestre national d’Île-de-France, afin de vivre une aventure collective tout en musique. »
 
Charlotte Saulneron - 18 février 2018
À lire en entier sur le site de Resmusica
 
______________________________________________________________________________________
 
Escapade
ESCAPADE
Bachtrack
 
« On ne peut que louer l’ambition des musiciens de l’Orchestre National d’Île-de-France d’apporter "la musique symphonique partout et pour tous" en renouvelant ainsi le répertoire. »
 
Julius Lay - 15 février 2018
À lire en entier sur le site de Bactrack
 
______________________________________________________________________________________
 
Debussy & Rome
DEBUSSY & ROME
 
À voir à lire
 
« Dirigé par le passionné chef-danseur Tito Ceccherini, l’Orchestre national d’Île-de-France, (...), le chœur des nymphes de l’Ensemble vocal Sequenza 9.3 nous fait marcher vers le rêve. »
 
Christophe Lambert - 4 février 2018
À lire en entier sur le site de À voir à lire
 
Resmusica
 
« Les "appels des cors" de l’Andante tranquillo (intitulé aussi "Une chasse dans la forêt d’Ostie") sont assurés par un pupitre solide, alors que le hautbois et la flûte déploient toute leur verve et que la clarinette solo étend une volupté savoureuse. »
 

Charlotte Saulneron - 2 février 2018
À lire en entier sur le site de Resmusica
 
Olyrix
 
« La délicatesse des cordes dans une nuance mezzo piano plonge le public dans cet univers musical aux harmonies si colorées. »
 
Frédérique Épin - 30 janvier 2018
À lire en entier sur le site de Olyrix
 
______________________________________________________________________________________
 
Super-héros
SUPER-HÉROS
Bachtrack
 
« (...) Une vie de héros révèle la quantité de talents qui peuplent les rangs de l’ONDIF, à commencer par une "supersoliste" qui aura rarement autant mérité l’intitulé hyperbolique de son poste : dans le long et périlleux solo du 4e mouvement, le violon d’Ann-Estelle Médouze déploie toute son agilité et sa brillance. »
 
Tristan Labouret - 19 janvier 2018
À lire en entier sur le site de Bachtrack
 
______________________________________________________________________________________
 
Petrouchka
PETROUCHKA
Anaclase
 
« À l’écoute du soliste, Mazzola s’avère un complice précieux qui révèle l’élégance de jeu du jeune Stefan Jackiw (trente-deux ans). L’onctuosité tendrement inquiète du tutti contraste avec la lumière incisive du violon. Dans cette lecture, nul héroïsme benêt, non ; le concerto ne se livre pas sans pudeur. »
 
« Enrique Mazzola impose une expressivité devenue hors du commun dans ce répertoire, ne perdant jamais de vue son initiale destination scénique. De fait, il donne le final du ballet intégral en bis. Bravo ! »
 
Bertrand Bolognesi - 17 décembre 2017
À lire en entier sur le site d'Anaclase
 

______________________________________________________________________________________
 
New world
NEW WORLD
 
La lettre du musicien
 
« Première excellente nouvelle de ce concert : la diversité et la jeunesse du public. »
 
« (…) L’œuvre s’affirme comme une démonstration symphonique, magnifiquement exécutée par l’orchestre. Les cuivres, notamment, s’acquittent avec brio de leur redoutable partie et réalisent un sans-faute. »
 
Laurent Vilarem - 23 octobre 2017
À lire en entier sur le site de La lettre du musicien
 

Le Monde
 
«L'ONDIF a livré une superbe interprétation de la symphonie de Dvorak.»
«(…) Les solistes des bois et des cuivres réalisent à la perfection l’amorce périlleuse d’une partition qu’Enrique Mazzola dirige, par cœur, avec un grand sens de l’épopée picturale (on voit les Indiens danser) et lyrique (on entend le compositeur tchèque chanter en mettant le pied sur le continent américain). Investi de bout en bout, l’ONDIF délivre ici un magnifique visa pour le Nouveau Monde.»
 
Pierre Gervasoni - 15 octobre 2017
À lire en entier sur le site du Monde
 
______________________________________________________________________________________
 
Revue de presse 2016.17
Revue de presse 2015.16
Revue de presse 2014.15
Revue de presse 2013.14

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This