Les actualités

Édouard Signolet, artiste en résidence

« Être en résidence à l'orchestre national d'Île-de-France, c'est avant tout pour moi l'accomplissement d'un travail mené depuis plusieurs années autour des questions de la transmission, de la médiation et de la création de formes nouvelles mêlant musique, théâtre et chant.
C'est aussi cette envie d'art total mélangeant l'ensemble de ces disciplines que m'offre l'Orchestre national d'Île-de-France avec cette résidence. C'est voir se retrouver des disciplines souvent éloignées les unes des autres. C'est vouloir réinstaurer un dialogue.
 
Edouard Signolet De prime abord, un auteur metteur en scène de théâtre a-t-il une place dans un orchestre ? Voici une des premières questions à laquelle nous pouvons répondre.
Un orchestre est un fabuleux univers où doit régner l'ordre et l'harmonie au service d'une œuvre musicale, tout y est ordonné et précis au service de la puissance du son. Le théâtre possède également ces qualités de précision et d'ordre, mais on retiendra avant tout que l'art dramatique c'est l'art de la rupture, de la dispute et du dérangement.
 
Peut-on alors mettre du désordre au sein de l'harmonie, et si ce joyeux désordre mettait en valeur cette force orchestrale et vice versa ?
Voilà tout l'enjeu de cette résidence, vouloir retrouver une symbiose, vouloir réfléchir sur le "voir et l'entendre", toucher des publics aussi divers que de villes où se produit l’Orchestre national d’Île-de-France, en mélangeant joyeusement la puissance de la musique et l'énergie du théâtre.
 
L'orchestre représente pour moi un immense terrain de jeu et d'expérimentation, il y a tellement de possibles, tellement de ressources et de compétences multiples, autant d'éléments à géométrie variable permettant les fantasmes artistiques les plus fous.
 

Mes choix artistiques se sont portés sur quatre programmes, quatre programmes me permettant de mettre à profit un savoir-faire multiple : "L'écriture, le chant, le théâtre, le jeune public".
 
Le Carnaval des animaux
Œuvre majeure de Saint-Saëns pour petites et grandes oreilles, à la fois pédagogique et artistique, œuvre parfaite, mêlant théâtre et musique.
Cette œuvre majeure du répertoire souffre depuis quelques années d'une forme figée : Ensemble / Récitant. Je propose ici de réécrire la dramaturgie, de garder le principe initial, mais de le penser en terme spectaculaire, avec une véritable mise en scène et de rendre grâce à la dynamique texte - musique. C'est un second souffle que je souhaite apporter à cette œuvre en décalant la forme initiale. Le Carnaval des animaux va devenir une sorte d’expérience scientifique, où deux personnages s’interrogeront avec les musiciens de l’orchestre sur les animaux : l’âne est-il vraiment têtu ? Les fossiles sont-ils vivants ? Qu’est-ce qu’une hémione ? À quelle espèce d’animal appartient le pianiste ? C’est avec humour et jubilation que cette troupe « musiciens-comédiens » s’appropriera l’œuvre de Saint-Saëns.
 
Au pays du Caribou
Mon travail me pousse depuis plusieurs années vers l'adaptation du conte et vers le jeune public, La princesse au petit pois avec la Comédie-Française, Pinocchio avec les Jeunesses Musicales de France, Alice avec l'Orchestre national d’Île-de-France et la Philharmonie de Paris - Cité de la musique.
Ce programme s'inscrit dans la continuité de mon parcours. Le jeune public pose plusieurs questions qui me passionnent : Comment s'adresser à ce public exigeant, comment transmettre la littérature, la musique, comment donner envie et susciter la curiosité d’un jeune auditoire. Le conte a toujours été reconnu comme une forme universelle populaire riche en enseignements. Nous connaissons Grimm, Perrault et si le Québec nous offrait un autre horizon et nous ouvrait d’autres portes ? Ce programme c’est partir vers une autre aventure musicale et littéraire, à la découverte d’un autre pays, d’une autre culture.
 
Sporting club
Le sport et la musique classique, conciliable ? Inconciliable ? Si nos a priori l’emportent nous serions tenté de dire : inconciliable ! Mais est-ce vraiment sûr… un amateur de Mozart ou Chopin peut-il comprendre les règles du hors jeu ? Une équipe de foot est-elle vraiment aux antipodes d'un orchestre symphonique ? Autant de questions absurdes et passionnantes qui peuvent être soulevées lors d'un concert mêlant sport et musique, accompagné de deux joueurs (acteurs) et d'un arbitre (acteur) autour de musiques ayant pour thématique le sport et d'un texte inédit questionnant ce lien improbable. Et si l'inconciliable était conciliable?
 
Welcome to Broadway
Lors de l'introduction de cette note, je signifiais mon envie d'art total, évidemment la comédie musicale, genre cher à Broadway, incarne cette envie. Qui dit comédie musicale pense chant, théâtre, danse, orchestre. C'est ici pour moi l'accomplissement du travail de l'année avec ce voyage autour de l’histoire de la comédie musicale. Les spectateurs seront projetés aux USA et parcourront les décennies de l’histoire américaine par le biais des plus grandes mélodies de Broadway. Deux chanteurs anglo-saxons, animeront cette soirée avec classe, charme, humour et énergie et immergeront les auditeurs dans les histoires et les œuvres musicales qui ont fait le succès de cette fameuse avenue américaine « Broadway »
 
Inventer, chercher, déranger, bousculer, voyager voilà les enjeux majeurs de la résidence. »

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur GooglePlus Partager avec Add-This