Saison 13.14

Chants du destin

  • Beethoven
    • Concerto pour piano n° 4 en sol majeur op. 58
    • Fantaisie chorale op. 80
  • Brahms
    • Chant du destin op. 54
  • Schubert
    • Psaume 92 D953 pour choeur et orchestre
  • Da Ponte
    • Psaume 92 D953 pour choeur et orchestre
  • Direction Enrique Mazzola
  • Piano Cédric Tiberghien
  • Chœur régional Vittoria d’Île-de-France

Chants du destin

Schicksalslied veut dire « chant du destin ». On y sent toute la fatalité que résume cette conclusion du texte d’Hölderlin : « Quant à nous, c’est notre lot, en aucun lieu, nous ne trouvons le repos. »
Un manifeste romantique en quelque sorte, qui donnera à la musique le rôle d’exprimer cette quête d’un ailleurs inaccessible, idéalisé. Avant Brahms, Schubert et Beethoven avaient senti combien la musique pouvait traduire cette quête. Le Quatrième Concerto de Beethoven commence d’ailleurs avec le soliste seul, comme une confidence…
Sa Fantaisie chorale requiert un effectif plus ample (sorte de synthèse entre l’oratorio et le concerto !), mais la musique se fait toujours aussi intime.

Et dans ce programme, le Psaume 92 de Schubert fait figure de symbole : chanté en hébreu, il a longtemps été oublié et sonne aujourd’hui comme un appel universel.


En partenariat avec
[I757]


La création reçoit le soutien de Musique nouvelle en liberté

    Bienvenue sur notre nouveau site internet ! Des bugs peuvent encore survenir, n'hésitez pas à nous les faire remarquer.

    Nous souhaitons utiliser des cookies pour nos statistiques et lire les vidéos du site.

    En cochant ces cases, vous acceptez l'usage de cookies associé :

     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
    0:0 / 15:9