Saison 15.16 en Île-de-France

Saison 15.16 en Île-de-France

Classique au vert

  • Beethoven
    • Concerto pour piano n°1 en ut majeur op. 15
    • Concerto pour piano n°2 en si bémol majeur op. 19
  • Piano et direction Nicholas Angelich

Classique au vert

En quelque sorte, Beethoven reprend l’histoire du concerto là où Mozart l’avait laissée… Et ces deux concertos sont les témoins de ce « passage de relai » : la limpidité est la même, la virtuosité scintille tout autant, la composition de l’orchestre s’est à peine étendue. Il n’y a guère que ces accents préromantiques qui, chez Beethoven, font sentir combien le clavier ne semble plus lui suffire, alors que Mozart jouait avec sans se sentir jamais à l’étroit. Beethoven, au contraire, tend à donner autant de poids au piano qu’à l’orchestre.

Dans ce rapport, Nicholas Angelich est un interprète idéal. Il sait dominer en douceur, enveloppant chaque son d’un velouté et d’une agilité proprement unique. Avec lui, le concerto deviendraient presque de la musique de chambre.

    Bienvenue sur notre nouveau site internet ! Des bugs peuvent encore survenir, n'hésitez pas à nous les faire remarquer.

    Nous souhaitons utiliser des cookies pour nos statistiques et lire les vidéos du site.

    En cochant ces cases, vous acceptez l'usage de cookies associé :

     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
    0:0 / 15:9