Saison 2006»2007

Printemps symphonique

  • Tchaïkovski
    • Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 35
  • Beethoven
    • Symphonie n°7 en la majeur op. 92
  • Direction Nikolaï Alexeev
  • Violon Graf Mourja

Printemps symphonique

Il y a quelque chose de fleuri dans le royaume de l’orchestre. Les compositeurs romantiques l’ont bien compris, eux qui se saisissent de la masse des musiciens pour faire éclore tel ou tel instrument et le charger d’une part essentielle du discours.

La Septième symphonie de Beethoven, après la printanière Symphonie pastorale, s’adresse plutôt au « printemps des peuples »… celui qui force chaque individu à reconnaître dans son semblable un frère prêt à se lever pour libérer l’humanité. Comment rester de marbre devant ces élans poétiques et fédérateurs qui transforment l’orchestre classique en une véritable profession de foi. Amorcée avec l’héroïque Troisième, elle se conclura avec l’universelle Neuvième. Dans la Septième, les crescendos sont incessants, prêts à projeter l’orchestre vers un monde nouveau qui semble s’inventer au fur et à mesure que l’œuvre avance.

Plus sensuel, le Concerto de Tchaïkovski pare le violon d’une voix tour à tour enjôleuse et batailleuse dont les arabesques et les bonds exhalent un parfum inimitable fait d’âme slave et de mélodies envoûtantes.

    Bienvenue sur notre nouveau site internet ! Des bugs peuvent encore survenir, n'hésitez pas à nous les faire remarquer.

    Nous souhaitons utiliser des cookies pour nos statistiques et lire les vidéos du site.

    En cochant ces cases, vous acceptez l'usage de cookies associé :

     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
     Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
    0:0 / 15:9