Le célesta

En 1886, le facteur d'harmoniums français Auguste Victor Mustel invente l'hybride parfait entre le glockenspiel et le piano. De par sa sonorité pure et sans harmonique, il est le plus souvent utilisé pour souligner la féerie, le merveilleux et bien évidemment le céleste du mouvement exécuté.


De Tchaïkovski (Casse-Noisette) à John Williams, de Mahler (beaucoup !) aux Stooges et de Ravel (Ma mère l'Oye) à Harry Potter, le célesta est un incontournable de la musique depuis la fin du XIXe siècle.


Il est également l'un des instruments les plus loués du Parc instrumental.


Vos préférences de cookies ne permettent pas la lecture de vidéos sur le site.

Waterloo par Abba

Un célesta Schiedmayer 5 octaves début 1970.

Le même modèle et d'autres sont disponibles à la location au Parc Instrumental.

Bienvenue sur notre nouveau site internet ! Des bugs peuvent encore survenir, n'hésitez pas à nous les faire remarquer.

Nous souhaitons utiliser des cookies pour nos statistiques et lire les vidéos du site.

En cochant ces cases, vous acceptez l'usage de cookies associé :

 Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
 Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
 Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
 Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
 Rouge - Direction Case Scaglione - Violon Nathan Meltzer 
0:0 / 15:9