< Saison 16.17 en Île-de-France

Le Bonheur selon Brahms

Le Bonheur selon Brahms

Sergej Krylov, romantique et virtuose

 
Johannes Brahms Concerto pour violon en ré majeur op. 77


Symphonie n° 1 en ut mineur op. 68


Où et quand voir

Le Bonheur selon Brahms

Depuis plusieurs années, la virtuosité du violoniste russe Sergei Krylov est presque devenue une légende. Il aborde avec la même agilité les œuvres les plus difficiles, toujours avec un style brillant et engagé, presque téméraire…
Digne héritier de la grande tradition russe, il a été formé à Moscou et a été accepté dès l’âge de dix ans au prestigieux Conservatoire Tchaïkovski.

Dans le Concerto pour violon de Brahms, sa virtuosité domine toutes les difficultés avec aisance, laissant à son goût du risque la possibilité de s’exprimer presque comme dans le domaine de la musique de chambre. La Première Symphonie est un magnifique écho à cette musique romantique totalement inscrite dans la lignée des grandes symphonies de Beethoven.

Le chef d’orchestre Tadaaki Otaka est de culture nippo-britannique : formé au Japon, il a partagé sa carrière entre son pays d’origine (NHK Symphony) et la Grande-Bretagne (BBC National Orchestra of Wales), donnant à sa direction une extrême liberté dans tous les styles.