< Saison 16.17 en Île-de-France

Ombres et Lumière

Ombres et Lumière

L'orchestre tout en contraste et couleurs

 
Frédéric Chopin Concerto pour piano n°1 en mi mineur op. 11


 
John Williams La Liste de Schindler

Trois pièces
Musique du film de Steven Spielberg - 1993

 
Béla Bartók Le Mandarin merveilleux, suite d'orchestre op. 19


Où et quand voir

Ombres et Lumière

Un programme inscrit dans les extrêmes… À l’aérienne virtuosité du Concerto pour piano de Chopin (ce dernier s’inspirait des chanteurs de bel canto italien pour transposer au clavier la vibrante colorature des chanteurs d’opéras) succèdent deux œuvres symphoniques dans lesquelles l’effroi joue un rôle principal.
 
Dans le ballet du Mandarin merveilleux (1917), Bartók a voulu illustrer en musique une histoire terrifiante : un riche Chinois, séduit par une créature lascive, est attaqué par des truands ; mais sa force magique le fait résister aux tentatives de meurtre… Il semble immortel et s’effondre finalement dans les bras de la femme qui l’avait séduit.
 
La musique du film La Liste de Schindler est tout aussi impressionnante. Elle a été écrite par l’immense star des musiques de film de la Côte Ouest des États-Unis, John Williams (également auteur des musiques de Star Wars, E.T....), pour un film de Steven Spielberg (1993) racontant l’histoire d’un « juste », Oskar Schindler, qui a pu sauver plus de mille juifs de la déportation.
Sa musique, magnifique et poignante, réussit, par sa force évocatrice, à nous tenir en haleine même en version de concert, grâce au charme des mélodies yiddish.
 

Oef
 
Ce concert est soutenu par
Musique nouvelle en liberté