< Saison 19.20 à Paris

Amicalement vôtre

Amicalement vôtre

Quatre œuvres en hommage à l'amitié !

 
Benjamin Britten Four Sea Interludes 
Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour clarinette en la majeur 
Arvo Pärt Cantus in memoriam Benjamin Britten 
Edward Elgar Variations « Enigma »

Direction Joshua WeilersteinClarinette Paul Meyer

Où et quand voir

Amicalement vôtre

La musique a ce pouvoir, parfois, de sembler suspendre, voire d’arrêter le temps… C’est ce qui arrive dans le mouvement lent du Concerto pour clarinette de Mozart durant lequel on ne sent plus de pulsation : juste une longue mélodie qui plane, sans conscience d’un début ni d’une fin. Le style du compositeur Arvo Pärt possède la même capacité de s’abstraire du temps et du monde. Certains pensent même qu’il peut aller vers l’au-delà spirituel. Dans son Cantus in memoriam Benjamin Britten (1977), il rend hommage au compositeur anglais, décédé un an plus tôt. On y entend des cloches, des cordes perdues dans l’aigu, comme une musique mystique qui tinte dans le ciel. Dans l’histoire de la musique anglaise, l’autre grande figure est Edward Elgar. Son chef d’œuvre est sans conteste ses Variations « Enigma » qui sont toutes fondées sur un seul et même thème, mais un thème qui n’est jamais réellement cité et que personne n’a réussi à retrouver… Au beau milieu de ces variations, celle qui s’intitule Nimrod est un pur joyau. Décidément, les Anglais savent y faire.